English

 

 

 

 

 

 

Durant la performance, l’énergie de la troupe a électrisée la salle.
Queen’s Charlotte Island, Art Council.

 

SPECTACLE DE PERCUSSION ET DANSE DE L'AFRIQUE DE L OUEST

Présenté par Malicounda Dance Company

malicounda

À propos de la performance

La danse joue un rôle important dans la société ouest-africaine depuis des milliers d’années. La musique et la danse jouent un rôle important dans les événements marquants de la vie : naissances, rites d’initiation, récoltes, mariages, guerres, funérailles, etc. Elles sont aussi centrales lorsque les gens prient pour obtenir de la pluie et honorent leurs ancêtres. Chaque danse a son propre rythme et ses propres chansons.

« La danse est une expression d’un état physique, psychologique et spirituel qui permet aux gens de donner un sens et un contexte à leurs plus grandes joies, espérances, frustrations, peurs et peines. Cette expression contribue à un sentiment de plénitude. La diversité est la clé de la danse africaine, qui peut être aussi spontanée que le mouvement que provoque un rythme vibrant et enivrant ou aussi complexe qu’un rite d’initiation exécuté depuis des siècles en l’honneur de la communauté. En Afrique occidentale, la danse et la musique font partie du quotidien. » -Tracy D. Snipe

Le spectacle est d’une durée de 60 minutes

  Malicounda Dance Company  

Au cours de la prestation, nous enseignons aux gens l’exécution de pas et de mouvements simples.

Certaines critiques et témoignages :

Ce spectacle fut peut-être le concert invité le plus mémorable de l’année dernière. La performance était très interactive. Mme Raymond a même réussi à faire participer les les 280 enfants dans quelques danses.
-École élémentaire de Smither, Anne Marie Findlay

Les enseignants et les étudiants ont été captivés par la performance entraînante, colorée, divertissante et éducative de tous les membres de la troupe.
-École élémentaire de Christina Lake

Les spectacles qui s’inscrivent dans le cadre d’un festival, peuvent être accompagnés d’un cercle de percussionnistes, et ou, d’ateliers de danse et de percussion.

Besoins techniques pour les prestations :

  • Temps de préparation : 30 minutes
  • Dimensions de la scène (en bois) : 25 pieds 2
  • Une loge est nécessaire pour les changements de costumes.
  • P.A. système
  • Nombre d’artiste : Six artistes sur scène

Malicounda Dance Company - Guide d’étude

Danse et percussion de l'Afrique de l'ouest

Table des matières

1. Welcome, Bienvenue
2. À propos de Malicounda
3. À propos de la performance
4. Instruments de musique
5. Pays d’Afrique de l’ ouest

 

Ce guide d’étude est conçu pour vous aider à vous préparer pour notre visite. Il comporte des renseignements de base sur les artistes et la performance qui vous sera présentée ainsi que des articles sur les arts de la danse et de la musique africaine.

À propos de la troupe Malicounda Dance Company

La troupe Malicounda exécute de la musique et de la danse d’Afrique occidentale et du Zimbabwe principalement en Colombie-Britannique et aux États-Unis. Notre programme favorise une prise de conscience d’un contexte culturel différent. Cette prise de conscience aide les étudiants(es) à comprendre les différences et les similitudes qui existent entre les peuples.

Notre objectif est de permettre aux gens de découvrir une autre culture par l’entremise du mouvement, de la chanson, de la percussion et des langues! 

Description de la performance

  West Africa dance shows

Durée : 60 minutes

Chansons d’Afrique occidentale : Battements de main effectués avec les étudiants(es), ce qui les aidera à apprendre le rythme.

Danses :

Mande : Danse de la pluie du Zimbabwe qu’exécutent les hommes de la troupe.

Soli : Danse de célébration qu’exécute le peuple Malinke de Guinée en Afrique occidentale dans le cadre d’une cérémonie d’initiation.

Sorsonet : Danse des masques qu’exécute le peuple Susu de Guinée en Afrique occidentale et qu’exécutent aussi les jeunes filles en l’honneur de leur mère.

Aconcone : Danse de la fertilité qu’a d’abord exécutée le peuple Joola du Sénégal et de la Gambie.

Yankadi : Danse qu’exécutent les adolescents et les adolescentes du peuple Susu de Guinée pour se courtiser.

Instruments de musique

           

     

    West Africa dance shows Djembe : Un tambour d’abord joué au Mali qui est maintenant présent partout en Afrique occidentale. Le corps du Djembe, habituellement fait du bois du Dumbe, a une forme de sablier et est recouvert d’une peau de chèvre tendue par un tressage de cordes qui permet de hausser le timbre.

    Dundun  : Le dundun, fondement du rythme, a d’abord été joué au Mali, en Afrique occidentale. Le dundun est un cylindre habituellement fait du bois du Dumbe. Les deux extrémités du tambour sont recouvertes d’une peau de vache tendue par un tressage de cordes. Les dunduns ont différentes tailles et produisent différents timbres en fonction de celles-ci. Le dundun est habituellement joué à l’aide d’un bâton. Une cloche peut aussi être fixée au tambour afin que le percussionniste puisse jumeler le bruit du dundun et de la cloche lorsqu’il joue. Le dundun est plus ancien que le Djembe.

     

    M’bira : Le M’bira est relié au Kalimba, genre de piano à pouces joué en Afrique occidentale. Le M’bira, instrument traditionnel principal des tribus Zezuru du peuple Shona qui habite ce qui est maintenant le Zimbabwe, est joué depuis plus de 1 000 ans durant les rituels religieux, dans les palais royaux et au cours d’occasions sociales. Constitué de 22 à 28 touches métalliques installées sur une table d’harmonie en bois dur, il est habituellement placé dans une grande courge qui accroît la résonance (deze). Les touches sont jouées à l’aide des pouces qui tirent vers le bas et de l’index droit qui tire vers le haut.

    GUIDE D'ETUDE POUR LES PROFESSEURS:

    Bienvenue!

    Chers professeurs, Chers étudiants(es),

    Vous tirerez le maximum de votre expérience si vous lisez et vous parlez de ce matériel en classe. Ensuite, durant la performance :

    • ÉCOUTEZ les rythmes et la façon qu’ont les musiciens de les tisser;
    • PORTEZ ATTENTION à la façon dont les danseurs et les percussionnistes collaborent et communiquent entre eux et avec le public à l’aide des rythmes;
    • RÉFLÉCHISSEZ à ce que vous avez appris sur la danse et la percussion africaine.

    Ainsi, vous découvrirez que vous êtes en voie de devenir des experts en matière d’appréciation des arts du spectacle. Vous serez inspirés par la danse et la musique de notre performance et vous comprendrez mieux et profiterez davantage du spectacle.

    Étiquette de performance

    Soyez attentifs durant la performance

    Une performance est un spectacle en direct — vous entendez bien les artistes, mais ils vous entendent aussi. Vous entendez aussi les autres spectateurs, car même les plus petits bruits, comme le froissement d’un papier et les chuchotements s’entendent partout dans la salle. Il vaut mieux rester concentré, afin que les interprètes et le public puissent profiter de la performance sans distraction.

    Témoignez votre reconnaissance

    Les applaudissements constituent la meilleure façon de démontrer votre enthousiasme et votre reconnaissance. Lorsque les applaudissements sont nourris, les artistes ressentent cette reconnaissance et ils savent que les spectateurs sont attentifs, ce qui améliore leur performance.

    Participez en réagissant à l’action

    À l’occasion, durant la performance vous sentirez l’envie de réagir en riant, en pleurant ou en encourageant verbalement les artistes. N’hésitez pas à le faire! Ils ressentiront l’encouragement et ils réagiront avec un surcroît d’énergie. Cette participation constitue une partie intégrante du spectacle de danse et de percussion africaine.

    Concentrez-vous pour aider les interprètes

    Les interprètes utilisent la concentration pour centrer leur énergie pendant qu’ils sont sur scène. Si le public suit le spectacle attentivement, les artistes se sentent appuyés et sont en mesure de donner une meilleure performance.

    À propos de la troupe Malicounda Dance Company

    La troupe Malicounda exécute de la musique et de la danse d’Afrique occidentale et du Zimbabwe principalement en Colombie-Britannique et aux États-Unis. Notre programme favorise une prise de conscience d’un contexte culturel différent. Cette prise de conscience aide les étudiants(es) à comprendre les différences et les similitudes qui existent entre les peuples.

    Notre objectif est de permettre aux gens de découvrir une autre culture par l’entremise du mouvement, de la chanson, de la percussion et des langues!

    Certaines critiques :

    • Durant la performance, l’énergie de la troupe a électrisé la salle.
      Queen’s Charlotte Island, Art Council.
    • Ce spectacle fut peut-être le concert invité le plus mémorable de l’année dernière. La performance était très interactive. Mme Raymond a même réussi à faire participer les 280 enfants dans quelques danses.
      École élémentaire de Smither, Anne Marie Findlay
    • Les enseignants(es) et les étudiants(es) ont été captivés par la performance entraînante, colorée, divertissante et éducative de tous les membres de la troupe.
      École élémentaire de Christina Lake

    À propos de la performance

    African dance study guide La danse joue un rôle important dans la société ouest-africaine depuis des milliers d’années. La musique et la danse jouent un rôle important dans les événements marquants de la vie : naissances, rites d’initiation, récoltes, mariages, guerres, funérailles, etc. Elles sont aussi centrales lorsque les gens prient pour obtenir de la pluie et honorent leurs ancêtres. Chaque danse a son propre rythme et ses propres chansons.

    « La danse est une expression d’un état physique, psychologique et spirituel qui permet aux gens de donner un sens et un contexte à leurs plus grandes joies, espérances, frustrations, peurs et peines. Cette expression contribue à un sentiment de plénitude. La diversité est la clé de la danse africaine, qui peut être aussi spontanée que le mouvement que provoque un rythme vibrant et enivrant ou aussi complexe qu’un rite d’initiation exécuté depuis des siècles en l’honneur de la communauté. En Afrique occidentale, la danse et la musique font partie du quotidien. » Tracy D. Snipe

    Pièces de percussion : Nous présenterons les divers instruments et inviterons les étudiants à les essayer après la performance.

    Nous décrirons le contexte géographique et historique de chaque danse. Durant et après la performance, nous guiderons les étudiants afin qu’ils exécutent de simples mouvements de danse et qu’ils bougent et s’expriment.

    Vous trouverez ci-dessous quelques suggestions qui aideront les étudiants à mieux comprendre et à profiter davantage de notre performance.

    Activités suggérées

    (Écoles primaires, intermédiaires et secondaires)

    Étudiez le nouveau vocabulaire associé à la performance. (Ces mots sont des transcriptions des divers dialectes africains. C’est pourquoi l’épellation peut varier.)

    • Instruments de musique utilisés durant la performance :

      Kutiro-ceruba : Tambour de la Gambie recouvert d’une peau de chèvre qui se joue à l’aide d’un bâton.

      Tachos : Instrument d’Afrique occidentale fait d’une fronde de palmier qui se joue avec les mains.

      Kalimba : Piano à pouces du Zimbabwe, fabriqué d’une table d'harmonie en bois et de touches métalliques, qui est joué à l’intérieur d’une courge (dezzee) pour favoriser la résonance. Cet instrument est relié au m’bira.

      Hosho : Courge séchée évidée, puis remplie de graines de hota, semblable aux maracas.

      Mugavu : Courge séchée que les danseurs attachent à leurs mollets afin de produire un rythme en dansant.

      Djembe

      Dunduns

      M’bira

      Balaphone

      Griot: Historien oral et musicien

      Lappa : Jupe que portent les danseuses

      • Étudiez une carte de l’Afrique et repérez les pays d’Afrique occidentale, particulièrement le Mali, le Sénégal, la Gambie et la Guinée.
      • Passez à la bibliothèque pour cherchez des livres et des articles sur les pays d’Afrique occidentale et leur culture.
      • Funga a la fia : Chanson de bienvenue du Nigeria.

    (ÉCOLES PRIMAIRES)

    • Activités musicales à faire avec les enfants :

    Battre des mains et marcher en suivant le rythme, chanter (funga), faire une farandole avec les instruments de musique (tambours, cloches, hochets et instruments de percussion).

    • Livres populaires auprès des enfants des écoles primaires :
      • Histoire racontée par Eric A. Kimmel, Anansi and the talking Melon, 1994, Library of Congress Cataloging-in-Publication
      • Berna Aardema, Bringing the Rain to Kapiti Plain, 1981, Scholastic Inc.
      • Won-Ldy Paye et Margaret H. Lippert, Head, Body, Legs, 2002, Henry Holt and Company, LLC
      • Giles Andreae, Guy Parker-Rees, Giraffes Can’t Dance, 1999, Scholastic Inc.
      • Pete Seegerès Story song, Abiyoyo, 1986, Aladdin Paperbacks
      • Maya Angelou, Kofi and His Magic, 1996, Crow Publishers
      • Ifeoma Onyefulu, A Is For Africa, 1993, Lester Publishing Limited
      • Jeanette Winter, My Baby, 2001, Douglas @Mcintyre Ltd

    Discussion générale et activités (écoles intermédiaires et secondaires)

    Assister à une performance constitue un excellent thème de discussion et une façon de faire travailler l’imagination.

    Voici des suggestions d’activités :

    Rédaction d’une critique

    Exprimez une opinion sur la performance et veillez à bien expliquer votre opinion. Ajoutez des descriptions afin que le lecteur puisse aussi voir la performance.

    Création d’une affiche ou d’un poème

    Créez une affiche ou un poème sur la troupe Malicounda en utilisant les images visuelles les plus fortes que vous avez tirées de la performance ou en mettant l’accent sur l’une de vos parties préférées. Comme il s’agit d’une affiche ou d’un poème, une partie du défi sera de communiquer de l’information répondant aux questions qui, quoi, quand, pourquoi et où. L’affiche ou le poème constituent une dissertation visuelle.

    Création d’une danse

    Créez une danse pour un événement de votre vie. Quelle musique utiliserez-vous? Quels types de mouvement comportera votre danse? Quels types de costumes utiliserez-vous? Utiliserez-vous des objets?

    (Écoles primaires, intermédiaires et secondaires)

    • Recherchez de l’information sur la musique et la danse d’Afrique occidentale sur Internet en utilisant les mots clés « www.danse ou percussion + nom de pays ». En outre, cherchez de l’information sur le Zimbabwe situé en Afrique occidentale, car le M’bira (semblable au Kalimba) et le Marimba (semblable au Balaphone) viennent de ce pays.
    • Beaucoup des mouvements de danse d’Afrique occidentale représentent des aspects de la vie quotidienne ou du monde naturel. À votre avis, que représentent les danses qu’illustrent les photos suivantes?

    Instruments de musique

    Les étudiants verront les instruments de musique suivants au cours de la performance.

    Djembe : Un tambour d’abord joué au Mali qui est maintenant présent partout en Afrique occidentale. Le corps du Djembe, habituellement fait du bois du Dumbe, a une forme de sablier et est recouvert d’une peau de chèvre tendue par un tressage de cordes qui permet de hausser le timbre.

    Dundun  : Le dundun, fondement du rythme, a d’abord été joué au Mali, en Afrique occidentale. Le dundun est un cylindre habituellement fait du bois du Dumbe. Les deux extrémités du tambour sont recouvertes d’une peau de vache tendue par un tressage de cordes. Les dunduns ont différentes tailles et produisent différents timbres en fonction de celles-ci. Le dundun est habituellement joué à l’aide d’un bâton. Une cloche peut aussi être fixée au tambour afin que le percussionniste puisse jumeler le bruit du dundun et de la cloche lorsqu’il joue. Le dundun est plus ancien que le Djembe.

    M’bira : Le M’bira est relié au Kalimba, genre de piano à pouces joué en Afrique occidentale. Le M’bira, instrument traditionnel principal des tribus Zezuru du peuple Shona qui habite ce qui est maintenant le Zimbabwe, est joué depuis plus de 1 000 ans durant les rituels religieux, dans les palais royaux et au cours d’occasions sociales. Constitué de 22 à 28 touches métalliques installées sur une table d’harmonie en bois dur, il est habituellement placé dans une grande courge qui accroît la résonance (deze). Les touches sont jouées à l’aide des pouces qui tirent vers le bas et de l’index droit qui tire vers le haut.

    Balafone  : En Afrique occidentale, les griots jouent du balafone. Les chansons qu’ils chantent racontent l’histoire de leur peuple. L’instrument est fait de planchettes de bois placées sur des courges.

    Shakere : Une courge évidée à l’extérieur de laquelle on a fixé des perles ou d’autres objets. Le peuple Yoruba du Nigeria a été le premier à utiliser le shakere qui est maintenant joué à l’échelle de l’Afrique occidentale.

     

     

“The artistry of the West African Dance may elude many of her young students,
but they capture its vibrant, celebratory essence.”
Dublin News

Pour information Contactez-nous
Ateliers de percussion pour les enfants et les adultes en Colombie Britannique, Territoire du Nord West, Alberta et Manitoba.