SPECTACLE DE PERCUSSION ET DANSE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST

Le spectacle est d’une durée de 60 minutes

Au cours de la prestation, nous enseignons aux gens l’exécution de pas et de mouvements simples.

À propos de la performance

La percussion joue un rôle important dans la société ouest-africaine depuis des milliers d’années. La musique et la danse sont dans tous les événements marquants de la vie : naissances, rites d’initiation, récoltes, mariages, guerres, funérailles, etc. Elles sont aussi centrales lorsque les gens prient pour obtenir de la pluie et honorent leurs ancêtres. Chaque danse a son propre rythme et ses propres chansons.

« La percussion est une expression d’un état physique, psychologique et spirituel qui permet aux gens de donner un sens et un contexte à leurs plus grandes joies, espérances, frustrations, peurs et peines. Cette expression contribue à un sentiment de plénitude. La diversité est la clé de la danse africaine, qui peut être aussi spontanée que le mouvement que provoque un rythme vibrant et enivrant ou aussi complexe qu’un rite d’initiation exécuté depuis des siècles en l’honneur de la communauté. En Afrique occidentale, la danse et la musique font partie du quotidien. » -Tracy D. Snipe

Certaines critiques et témoignages :

Ce spectacle fut peut-être le concert invité le plus mémorable de l’année dernière. La performance était très interactive. Mme Raymond a même réussi à faire participer les les 280 enfants dans quelques danses.
-École élémentaire de Smither, Anne Marie Findlay

Les enseignants et les étudiants ont été captivés par la performance entraînante, colorée, divertissante et éducative de tous les membres de la troupe.
-École élémentaire de Christina Lake

Les spectacles qui s’inscrivent dans le cadre d’un festival, peuvent être accompagnés d’un cercle de percussionnistes, et ou, d’ateliers de danse et de percussion

À propos de la troupe Malicounda Dance Company

La troupe Malicounda exécute de la percussion et de la danse de l’Afrique de l’ouest à travers le Candada. Notre programme favorise une prise de conscience d’un contexte culturel différent. Cette prise de conscience aide le publique à comprendre les différences et les similitudes qui existent entre les peuples.

Notre objectif est de permettre aux participants (es) de découvrir une autre culture par l’entremise du mouvement, de la chanson, de la percussion et des langues!

Description de la performance :

Durée : 60 minutes

Chansons d’Afrique occidentale : Battements de main effectués avec les participants, ce qui les aidera à apprendre le rythme.

Danses :

Aconcone : Danse de la fertilité qu’a d’abord exécutée le peuple Joola du Sénégal et de la Gambie.

Yankadi : Danse qu’exécutent les adolescents et les adolescentes du peuple Susu de Guinée pour se courtiser.

Instruments de musique

 

Djembe : Un tambour d’abord joué au Mali qui est maintenant présent partout en Afrique occidentale. Le corps du Djembe, habituellement fait du bois du Dumbe, a une forme de sablier et est recouvert d’une peau de chèvre tendue par un tressage de cordes qui permet de hausser le timbre.

Dundun : Le dundun, fondement du rythme, a d’abord été joué au Mali, en Afrique occidentale. Le dundun est un cylindre habituellement fait du bois du Dumbe. Les deux extrémités du tambour sont recouvertes d’une peau de vache tendue par un tressage de cordes. Les dunduns ont différentes tailles et produisent différents timbres en fonction de celles-ci. Le dundun est habituellement joué à l’aide d’un bâton. Une cloche peut aussi être fixée au tambour afin que le percussionniste puisse jumeler le bruit du dundun et de la cloche lorsqu’il joue. Le dundun est plus ancien que le Djembe.

Kutiro-ceruba : Tambour de la Gambie recouvert d’une peau de chèvre qui se joue à l’aide d’un bâton.

Kalimba : Piano à pouces du Zimbabwe, fabriqué d’une table d’harmonie en bois et de touches métalliques, qui est joué à l’intérieur d’une courge (dezzee) pour favoriser la résonance. Cet instrument est relié au m’bira. La kalimba est joué depuis plus de 1 000 ans durant les rituels religieux, dans les palais royaux et au cours d’occasions sociales. Elle est habituellement placé dans une grande courge qui accroît la résonance (deze).

À propos de la performance

La danse joue un rôle important dans la société ouest-africaine depuis des milliers d’années. La musique et la danse jouent un rôle important dans les événements marquants de la vie : naissances, rites d’initiation, récoltes, mariages, guerres, funérailles, etc. Elles sont aussi centrales lorsque les gens prient pour obtenir de la pluie et honorent leurs ancêtres. Chaque danse a son propre rythme et ses propres chansons.

« La danse est une expression d’un état physique, psychologique et spirituel qui permet aux gens de donner un sens et un contexte à leurs plus grandes joies, espérances, frustrations, peurs et peines. Cette expression contribue à un sentiment de plénitude. La diversité est la clé de la danse africaine, qui peut être aussi spontanée que le mouvement que provoque un rythme vibrant et enivrant ou aussi complexe qu’un rite d’initiation exécuté depuis des siècles en l’honneur de la communauté. En Afrique occidentale, la danse et la musique font partie du quotidien. » Tracy D. Snip